Lisbonne, la ville aux sept collines est aussi connue comme la ville blanche, grâce à la luminosité qui s’étale dans toutes les directions.

La lumière, l’environnement et le climat offrent de merveilleuses promenades le long de différentes parties de la ville. C’est une beauté qui s’étend au-delà des monuments et qui se vit dans les rues embrassées par la variété architecturale.

Se promener dans Lisbonne, c’est le plaisir de se laisser éblouir par mille ans d’histoire, riche en monuments et caractérisés par ses quartiers authentiques qui maintiennent encore les traditions “alfacinhas” (ou lisboètes, littéralement, « petites laitues »). Étant une part intrinsèque de l’identité Lisboète, ces quartiers offrent, à ceux qui souhaitent les explorer, une visite unique et personnelle. Après une agréable promenade vous avez la possibilité de vous restaurer avec une cuisine variée et des vins qui vont vous ravir, en se décontractant au son d’un bon Fado.

BAIRRO ALTO

Le Bairro Alto est l’un des quartiers les plus caractéristiques et agréable à vivre dans la ville. Typique et populaire, le Bairro Alto dispose de nombreux traits modernes, avec les magasins de vêtements, de design et ses bars. La rencontre avec les autochtones, dans un environnement éclectique et multiculturel, est l’une des bonnes raisons de visiter le quartier. Les bons restaurants à côté de librairies intimistes, où se passent toujours des choses intéressantes, les salons de thé associés à une large gamme de boutiques d’artisanat exposant quelques-uns des artistes portugais les plus renommés. Il s’agit d’un quartier passionnant, plein d’attraits, combinant l’audace et la sophistication avec la tradition et l’ancienneté. Se promener dans le Bairro Alto est irremplaçable.

CHIADO

Après le Bairro Alto, descendez par le Chiado où vous trouverez une atmosphère encore plus sophistiquée. Un lieu de rencontre pour les jeunes, artistes et intellectuels, le Chiado est la zone emblématique des cafés, tels que “A Brasileira”, des écoles d’art, des théâtres et pour ainsi dire, de l’histoire vivante. Outre la beauté de l’endroit, ce sont les gens qui le font, de part leur activité et leur attitude positive.

La zone du Carmo, à côté du Chiado, recèle de lieux de l’histoire fascinante de la ville, comme le Couvent et l’Église du Carmo, qui maintiennent leur élégance et leur grandeur. Là, vous pouvez visiter les ruines, mais aussi le Musée Archéologique du Carmo, qui comprend une collection de pièces pré-historiques, romaines, médiévales, manuélines, de la Renaissance et baroques. La place du Carmo est aussi un lieu emblématique de l’histoire nationale récente, étant une scène privilégiée de la Révolution des Oeillets du 25 Avril 1974.

ASCENCEUR DE SANTA JUSTA, BAIXA E ROSSIO

Le lien entre le Carmo et la Baixa est fait par un autre monument clé de la ville, l’irrésistible Ascenseur de Santa Justa. Au sommet, nous trouvons une belle vue sur la Baixa. Ne manquez pas l’occasion de monter ou descendre par cet ascenceur centenaire, le seul vertical qui fournit un service public et a été conçu par un élève de Gustave Eiffel, avec un style architectural unique. Dans la Baixa, par tradition le centre commercial de la ville, vous trouverez une concentration de magasins et un endroit unique pour les promenades. Un accueil personnalisé rend le shopping encore plus agréable. La rue Augusta est la principale artère de la Baixa, joignant le Terreiro do Paço, ouvert sur la rivière et symbole de pouvoir, à la belle place du Rossio (Dom Pedro V).

Au-dessus du Rossio, découvrez l’Avenida da Liberdade. Une promenade le long de ce qui était au XIXe siècle, le «chemin public» de la ville et où les élites se réunissait pour marcher en diletante. Aujourd’hui, on trouve sur l’Avenida les magasins haut de gamme où les achats de plus en plus cosmopolites et internationaux sont effectués.

CHÂTEAU DE SÃO JORGE

La citadelle du Château de São Jorge est un endroit fascinant pour contempler la longue histoire de Lisbonne. C’est l’un des monuments les plus visités de la ville, non seulement pour son importance historique et culturelle, mais aussi pour la vue magnifique sur Lisbonne.

Près du château, dans Graça, se trouvent l’Eglise et le monastère de S. Vicente de Fora, l’un des plus imposants et notables monuments religieux de la ville. Construit peu après la conquête de la ville sur les Maures, c’est le résultat d’un voeu du roi Afonso Henriques S. Vicente pendant le siège de la ville en 1143.

Dans ce quartier de la ville, vous avez la possibilité de profiter du marché le plus emblématique de Lisbonne, qui est le marché aux puces où vous pouvez trouver de précieuses antiquités.

BELÉM

Cela a été de cette ancienne plage que les navires du navigateur Vasco Gama ont appareillé à la découverte de la route maritime vers l’Inde et on peut encore sentir la grandeur de l’ancien empire.

Comme un ex-libris de la ville, le monastère de Jerónimos est souvent connu comme étant le «joyau» du style manuélin. Ce style rassemble des éléments architecturaux du style gothique et de la Renaissance, les mélangeant à une symbologie royale et naturaliste, qui le rende unique.

En 1496, le roi Manuel Ier, a demandé au Saint-Siège la permission de construire un grand monastère à l’entrée de Lisbonne, près des rives du Tage. Les travaux ont débuté en 1501 et se sont terminés près d’un siècle plus tard. Dom Manuel Ier et ses descendants ont été enterrés dans des sépultures de marbre situées dans le choeur de l’église ainsi que dans les chapelles du transept.

En outre, à Belém, près du fleuve, vous trouverez un autre merveilleux monument de style manuélin, également classé comme patrimoine mondial de l’UNESCO, la Tour de Belém. Conçue au XVIe siècle par Francisco Arruda, la Tour de Belém se compose d’une tour carrée avec un bastion polygonal orientée vers le Tage. La décoration extérieure regorge de façades qui montrent les influences arabes et vénitiennes sur les balcons, contrastant avec l’intérieur, beaucoup plus austère dans sa décoration. Les éléments organiques du style manuélin sont amplement représentés ici, la Tour ostentant la première représentation en sculpture d’un animal d’Afrique, dans ce cas-là un rhinocéros.

Beaucoup plus récente, mais toujours en évocant la grandeur des Découvertes, se trouve à Belém le Monument des Découvertes. Le monument, de 1960, célèbre le cinquième centenaire de la mort du prince Henri, pour rendre hommage à celui qui à soutenu les navigateurs mais aussi les conquérants portugais les plus fondamentaux. Construit à Belém, son caractère unique est comme un symbole de l’«âge d’or» des découvertes.

Mais la modernité et les activités culturelles sont également présentes au CCB – Centro Cultural de Belém. Pour se promener dans les vastes jardins à perte de vue, pour admirer le fleuve ou simplement vous détendre avec un Pastel de Nata, Belém est essentiel.

FINISSANT AU PARC DES NATIONS

Dans la partie orientale de Lisbonne, où s’est déroulé l’Expo 98, se trouve un vaste complexe culturel, récréatif, résidentiel et d’affaires, qui s’affirme comme un pôle majeur de la vie de la ville et un exemple de la modernité intégrée. Au-delà des jardins qui se multiplient le long de la rivière, nous trouvons des infrastructures uniques, tels que le Pavillon de l’Atlantique, où nous pouvons assister à de nombreux concerts et événements sportifs internationaux. Depuis 2006, le Parc des Nations accueille aussi un endroit de divertissement attrayant, le casino Lisboa. Et également indispensable, l’Aquarium de Lisbonne (Oceanário), qui fascine petits et grands par la diversité de la faune. Le Pavillon de la Connaissance et Tour Vasco de Gama sont d’autres attractions de cette espace unique. Le trajet en téléphérique, pendant un kilomètre, permet de profiter des vues fantastiques du fleuve et de vivre un voyage fort en émotions.


Print pagePDF pageEmail page